Jean-Baptiste Voirnot

Par défaut

JJean-Baptiste Voirnotean-Baptiste Voirnot est un apiculteur Lorrain de la fin du XIXe siècle, promoteur de l’apiculture moderne et inventeur de la ruche Voirnot encore largement utilisée de nos jours.

Jean-Baptiste Voirnot est né le 29 avril 1844 à Moivrons (Meurthe-et-Moselle, France) dans une famille modeste.

Ordonné prêtre le 13 août 1871, il devient en 1872 curé de Villers-sous-Prény, village de 350 habitants et paroisse réputée difficile.
C’est ici qu’il va pratiquer l’arboriculture et l’apiculture. Alors qu’à son époque, les ruches n’étaient faites que de paille tressée ou en botte, l’Abbé Voirnot va dresser les plans pour la construction d’une ruche de forme cubique (41 x 41 x 41cm) très rationnelle, faite de planches de bois. Pour des raison commerciales et de standardisation elle a été ramenée à 41 x 43 x 41cm. Cette ruche porte toujours aujourd’hui son nom.

Jean-Baptiste Voirnot

Doué d’une prodigieuse énergie et d’un caractère entier, l’abbé Voirnot publiera des ouvrages d’apiculture et entreprendra même plusieurs voyages à l’étranger (Belgique, Allemagne, Algérie) pour la promotion de l’apiculture et de sa ruche.
La fin de sa vie est malheureusement assombrie par les luttes âpres que se livrent dans son village les partisans de l’église catholique et les anticléricaux. En 1899, son traitement de curé est supprimé.

Malade, il s’éteint à l’hospice de Ludres le 30 décembre 1900, âgé de 56 ans.

De nos jours, on trouve la ruche Voirnot principalement dans les pays de l’Est tout comme dans certaines régions de France: Les alpes, toute la région EST, mais aussi en Suisse et en Allemagne et dans les pays d’Afrique du nord. En règle générale, dans toutes les régions froides la ruche Voirnot montre une adaptabilité hors du commun.

Pour découvrir les autres types de ruches, je t’invite à consulter les articles sur Lorenzo Langstroth, Emile Warré et Charles Dadant.

Jean-Baptiste Voirnot

Jean-Baptiste VoirnotAu cœur d’un village traditionnel lorrain, la vie de l’abbé Jean-Baptiste Voirnot, apiculteur révolutionnaire de la fin du XIXe siècle.

Quand, en 1871, Jean-Baptiste Voirnot, jeune séminariste, s’installe au presbytère d’un village du vignoble lorrain, il se prend de passion pour son jardin, pour les arbres fruitiers, la vigne alentour, mais plus encore pour les abeilles. Au point d’en oublier la haine que lui réservent certains de ses paroissiens. Pendant que ces derniers se déchirent entre cléricaux et anticléricaux, lui se réfugie dans l’étude méticuleuse d’un nouveau modèle de ruche révolutionnaire qui porte, aujourd’hui encore, son nom. Roman solaire d’une vie dévolue aux abeilles et chronique savoureuse d’un village lorrain, Le Rucher du père Voirnot est une invitation à entrer dans le monde des passions.

Le Rucher du Père Voirnot, Frédérique Volot, 324 pages – Mai 2011 (19 €)

Jean-Baptiste Voirnot