Cabotage au Portugal

Par défaut

Le pays de la joie de vivre

Le Portugal, c’est où ?

Cabotage au Portugal

Cabotage au PortugalLe Portugal est situé entre la France, l’Espagne et l’océan Atlantique. Il fait face à la pointe Nord du Maroc. C’est le pays le plus occidental de l’Europe continentale. Outre son territoire continental, le Portugal comprend les archipels des Açores et de Madère, qui sont des régions autonomes du pays.

Le pays a adhéré à l’Europe en 1986 et fait partie de la zone euro.

Cabotage au Portugal

La diaspora Portugaise à travers le monde

Le Portugal fut dès le moyen-âge une terre d’émigration. La diaspora portugaise a la particularité d’avoir évolué à travers les siècles:  d’abord religieuse, elle se fit ensuite expansionniste, puis  économique.

Dès le début de l’Inquisition qui secoua la péninsule Ibérique à la fin du XVe siècle, les premiers Portugais à quitter le territoire furent les Juifs. L’émigration économique au Brésil commença au XIXe siècle et se prolongea pendant la première moitié du XXe siècle. À partir de 1945, les migrations économiques concernèrent principalement les pays développés d’Europe occidentale : vers la France, l’Allemagne, la Suisse et le Luxembourg.

Tous ces processus ont produit la présence de communautés portugaises à l’extérieur du Portugal.

Avec le passage du temps et des générations, ces portugais sont devenus Brésiliens, Américains, Français, Sud-Africains, Vénézuéliens, Luxembourgeois, Allemands, Angolais ou encore Canadiens. Selon le contexte de classements ethniques de certains pays, ils peuvent être classés comme « Portugais », « Luso-Américains » ou « Luso- Brésiliens ».

En plus des 10 720 000 portugais vivant au Portugal, on en compte environ 118 105 000 de plus dans le monde, de première génération ou Luso-descendants, faisant un total d’environ 128 963 000 Portugais dans le monde entier!

Les pays ayant la plus grande communauté portugaise, dans l’ordre décroissant d’importance démographique, sont le Brésil, les États-Unis et la France.

Un petit supplément d’âme

Le Portugal est si convivial, qu’avec la compagnie aérienne locale, même les avions ont une âme. Un grand merci donc à mes boeing allers-retours de la TAP, “Fernando” et “Josefa” pour leurs bons (et sûrs!) services. Comme quoi les noms féminins dans les airs ne sont pas toujours ceux d’une tempête dévastatrice.

Ses habitants sont d’un naturel décomplexé, généreux et pleins d’une joie de vivre communicative. Notons aussi cette qualité trop souvent passée sous-silence, leur humour. C’est un peuple dont on se moque sans vergogne et qui reste digne et fier de son identité. Qui aime bien châtie bien? Sans doute. Voici un petit florilège de clichés qui ont la vie dure.

Après trois jours sur place, mes acquis sont basiques mais mon enthousiasme pour la langue Portugaise sans limite: “bon dia”, “adios, “obrigada” (car je suis une femme!) et le très utile ” a conta por favor!” C’est décidé, je vais faire du Portugais ma 4e langue vivante! A moi la méthode Assimil ! Cette langue est une caresse… Elle est suave comme un vin de porto, sensuelle comme une danse et invite à flâner; plus douce que l’Espagnol et plus ronde que l’Italien. C’est la quatrième langue la plus parlée dans le monde si l’on tient compte du nombre de personnes dont c’est la langue maternelle.

C’est de toutes façons un faux problème, car ce peuple d’explorateurs est polyglotte. Je n’ai jamais visité en Europe ni ailleurs dans le monde une ville aussi efficacement internationale. A Porto, un renseignement peut t’être facilement donné en Anglais, en Français et de manière moins attendue en Italien et en Allemand. Vive l’Europe sans frontières!

Le Portugal, c’est comment ?

Il présente une grande diversité de paysages et compte plus de 800 km de côtes sur l’Atlantique.

Cabotage au Portugal

Le Portugal est traversé par plusieurs fleuves, certains prenant leurs sources en Espagne comme le Douro, le Minho, le Guadiana et le plus célèbre le Tage, qui sépare une région montagneuse au nord d’une région de plateaux et de plaines au sud.

Cabotage au Portugal

Les couleurs sont une composante essentielle des paysages Portugais. Terre rouge, falaises blanches se jetant dans une mer bleue turquoise, collines vertes plantées d’Eucalyptus et baignées de soleil. Le pays regorge de paysages à couper le souffle et possède également quelques monuments religieux et historiques incontournables.

Cabotage au Portugal

Le climat Portugais est caractérisé essentiellement par des étés chauds et secs et des hivers doux.

Lisbonne – sa capitale – et Porto sont les deux villes principales du Portugal.

L’architecture et la culture

L’architecture portugaise est marquée par l’Histoire du pays et des peuples qui se sont installés avec leur culture sur le territoire actuel. On compte parmi eux les Romains, les Germains, les Arabes, mais aussi l’influence des principaux centres artistiques européens qui ont introduit dans le pays les différents styles architecturaux.

On ne peut pas aborder l’architecture Portugaise sans évoquer les merveilleux azulejos. Le mot vient de l’Arabe « al zulaydj » زليج, qui signifie “petite pierre polie”. Le mot zellij, technique de revêtement utilisée au Maroc, à la même étymologie. Un azuléjo est un ensemble de carreaux de faïence peints à la main. Ces carreaux sont ornés de motifs géométriques ou de représentations figuratives. On les trouve aussi bien à l’intérieur de bâtiments qu’en revêtement extérieur de façade. Cet art s’est d’abord développé en Andalousie au XVe siècle, avant de connaître son apogée au XVIIIe siècle au Portugal. Il reste de nos jours un art vivant dans le sud de l’Espagne et au Portugal. Le musée national de l’azulejo de Lisbonne est l’un des plus importants musées du Portugal.

Le Portugal est un pays dont les racines ont une histoire profonde. Il a connu l’influence de nombreuses civilisations étrangères, qui ont laissé chacune leur empreinte dans la culture Portugaise.

Le Fado en est une belle expression. C’est un genre musical qui serait apparu dans les années 1820-1840 sur les docks de Lisbonne, mais son origine précise reste incertaine. Certains pensent qu’il proviendrait des chants entonnés par les marins Portugais, d’autres préfèrent lui attribuer des influences d’un mélange de musiques Brésiliennes et Africaines. D’abord chanté dans les quartiers populaires, il séduit par la suite la bourgeoisie avant de se professionnaliser.

Ce chant typique accompagné par des instruments à cordes pincées et notamment une guitare, incarne la mélancolie et la tristesse. Le chanteur de Fado, le fadista, célèbre des thèmes récurrents autour de la nostalgie tels que l’amour perdu ou impossible, le passé et la mort, le chagrin et l’exil. Il a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2011.

Les saveurs

“Le rêve pour vivre et la morue pour survivre”

Tout comme la qualité de ses vins, la cuisine Portugaise est trop méconnue et c’est bien dommage pour ceux d’entre nous qui n’ont pas la chance de la découvrir sur son terroir! L’océan Atlantique (ses produits de la mer), la tradition méditerranéenne (son pain, son huile d’olive, ses agrumes) et les saveurs rapportés des anciennes colonies (ses épices), viennent enrichir des plats variés, à base de viandes et de légumes.

Cabotage au Portugal

La cuisine Portugaise restera gravée dans ma mémoire, notamment pour: la générosité d’un plat individuel qui pourrait nourrir sur 3 repas • les graines de lupin, les délicieux tremoços qu’on mange à l’apéritif • le pasteis de natal • parce que la bière est la meilleure alliée du voyageur, retenons la superbock, une bière locale blonde et légère très désaltérante • une simplicité toute Méditerranéenne • il existe plus de 365 recettes pour accommoder la morue: une pour chaque jour • le vin vert de la vallée du Douro • une passion immodérée pour les pâtisseries au jaune d’œuf.

Mais au fait, pourquoi trouve-t-on autant de jaunes d’œufs dans les pâtisseries Portugaises? Parce que les nonnes des couvents – à qui l’on doit ces recettes – utilisaient beaucoup de blancs d’œuf pour amidonner leurs cornettes. Paradoxalement, depuis que les nonnes ne portent plus la cornette, c’est la meringue qui a absorbé les excédents de blancs d’œufs.

Au Portugal, le basilic est la plante des amoureux! Pas question de l’utiliser dans la cuisine. Il s’offre au mois de juin et se conserve sur le rebord des fenêtres… • le vin de Porto bien sûr! Comme ce spiritueux subtil – qui m’évoquait jusque là surtout un trait de Porto Cruz dans un melon d’été – mérite un vrai focus, je t’invite à le découvrir dans un article à sa gloire.Opt-quinta-grahams

Bon, disons-le clairement, j’ai été littéralement séduite par mon 1er séjour au Portugal. Si j’avais l’âge de la retraite (mais j’en suis encore bien loin) je répondrai au chant des sirènes sans plus attendre. J’aimerai revoir vite le Portugal! Visiter Lisbonne bien sûr, mais aussi ses paysages plus sauvages.

Pour cela, j’envisage de combiner le plaisir de la marche et celui de la découverte du Portugal en atteignant Saint-Jacques de Compostelle (en Espagne), au départ de Porto, via Fatima et Lisbonne. On appelle ce chemin de pèlerinage ” la via Lusitana “. Elle fera l’objet d’un prochain article.

Les deux autres épisodes de la trilogie: City break: 3 jours à Porto et le vin de Porto

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

4 Commentaires "Cabotage au Portugal"

100

Visiteur

[…] Porto est un vin muté portugais, produit uniquement dans la région du Haut Douro, à 130 km en amont de la ville éponyme, entre […]

Visiteur
24 novembre 2016 19 h 12 min

This is dried baccala Carol 🙂 A symbol of the portuguese cuisine…

Visiteur
24 novembre 2016 19 h 01 min

Fantastic subject. I have no idea what it is, do you know?

wpDiscuz