Comment distinguer un fruit tropical d’un fruit exotique?

Par défaut
Comment distinguer un fruit tropical d'un fruit exotique?

© un photographe du web

Un fruit tropical, c’est quoi?

Un fruit tropical se définit comme un fruit provenant de régions au climat tropical ou subtropical.

Mais ce qui caractérise les fruits tropicaux avant tout, ce n’est pas la zone géographique où ils poussent, mais le climat environnant. De nombreux fruits tropicaux poussent dans des régions qui ne sont pas qualifiées de tropicales ou subtropicales mais qui ont un climat adéquat.

Ce climat est chaud, d’une température moyenne de 27 °C avec une différence de quelques degrés seulement entre le mois le plus chaud et celui le plus froid. Les fruits tropicaux nécessitent également une humidité élevée. Ils ont comme caractéristique commune de ne pas supporter le froid et peuvent être endommagés ou voir leur développement altéré lorsque la température chute en dessous de 4 °C.

Les pays exportateurs de fruits tropicaux se trouvent en Extrême-Orient, en Amérique latine, dans les Caraïbes et dans une moindre mesure en Afrique.

Comment distinguer un fruit tropical d'un fruit exotique?

Kiwi © un photographe du web

Certains fruits tropicaux sont largement répandus sur nos marchés. On pourrait croire qu’ils poussent chez nous tellement ils sont familiers. C’est le cas de la banane, de l’avocat, de la mangue, de l’ananas, du litchi, du pamplemousse, du kiwi, de la figue, du citron vert, de la noix de coco, de la noix de cajou ou bien des dattes.

Nous en connaissons d’autres par leur nom: les figues de barbarie, les fruits de la passion, la goyave, la papaye, la grenade, le fruit du dragon, l’amour en cage, la carambole, le physalis, la noix de macadamia, la jujube, le kaki…

De là à savoir les reconnaître? Il y a une marge. Ils fleurissent souvent dans les vitrines des pâtissiers pour les fêtes.

D’autres, comme le kumquat, le corossol, le jaque, le ramboutan, le durian, le fruit de l’arbre à pain, le pitaya, le jamalac, la noix de pli, la cerise acérola, le longane, le tamarin se découvrent sur place au gré de nos voyages avec surprise, curiosité et un plaisir non dissimulé!

Comment distinguer un fruit tropical d'un fruit exotique?

Panier de fruits et fruits de la passion © un photographe du web

Quelques chiffres

Les fruits tropicaux représentent une source de nourriture dans les pays producteurs mais leur exportation constitue une importante source de revenus.

Une multitude de fruits tropicaux attendent d’être découverts ou redécouverts.

• Le continent américain abriterait 1 200 espèces fruitières mal connues, dont 900 sont tropicales. En Asie, 500 espèces fruitières seraient également peu connues, et en Afrique, sans doute 1 200… Parmi ces espèces, de nombreux fruits sont sous-utilisés parce qu’ils sont difficiles à transporter, ou parce qu’on ne sait pas comment les conserver ou les transformer.

• 98 % des pays producteurs de fruits tropicaux sont des pays en développement

• 75 % des produits tropicaux exportés sont des fruits

• 90 % de la production est consommée sur place, 5 % exportée sous forme de fruits frais et 5 % sous forme de produits transformés.

Mon fruit préféré

C’est sans conteste la Pitaya, ou fruit du dragon. Je l’élis fruit tropical le plus sexy!

Elle est cultivée principalement en Asie du Sud-Est et en Amérique, ainsi que, plus modestement sur l’île de la Réunion. Fruit exotique né du cactus, elle s’apprécie toute l’année, apportant aux étals sa couleur éclatante. La pitaya se déguste crue : elle est très rafraîchissante et sa saveur est fine, douce et parfumée.

Cet adorable fruit ressemble à un petit ananas recouvert de grosses écailles tournées vers le haut. Sa peau varie du jaune au rouge vif, en passant par le vert pâle. La pulpe blanche, jaune ou rouge renferme quantité de petites graines noires. Riche en vitamines, elle apporte énergie et vitalité à chaque bouchée !

A Paris, on en trouve chez Tang Frères ou les primeurs du 13e arrondissement, à la Grande Epicerie de Paris, chez Fauchon ou au Lafayette Gourmet.

Comment distingue-t-on un fruit tropical d'un fruit exotique?

Télécharge la carte postale de la Pitaya (160 téléchargements)

Il y a 1 000 manières d’accommoder le Fruit du dragon (dragon fruit en Anglais => trop facile!): en gelée so British (Beurk! la gelee de nos 15 ans), en sorbet, en lassi, en smoothie, en salade de fruits, en brochettes cuites au barbecue… Ou alors juste à garder dans un compotier pour le plaisir de vénérer ce fruit si délicat jour après jour^^

 

Alors, finalement quelle différence existe-t-il entre les fruits tropicaux et les fruits exotiques?

La différence est très mince.

Les fruits tropicaux sont souvent appelés fruits exotiques dans les pays où ils sont importés et consommés. Ce terme ne recouvre en fait aucune réalité botanique et ne désigne pas de fruit provenant d’un habitat particulier. La définition “fruits exotiques” regroupe, en pratique, tous les fruits qui ne sont pas cultivés dans un pays donné.

Ainsi, la pomme vertë sera considérée comme un fruits exotique au Maghreb. Elle ne sera par contre jamais classifiée comme un fruit tropical, car elle pousse en milieu tempéré.

Si tu veux réviser tes connaissances en matière de fruits exotiques, il existe de nombreux sites marchands et pédagogiques à la fois. J’ai bien aimé le site touslesfruits.com qui propose des fiches pour chaque fruit, joliment illustrées et le site www.grandfrais.com qui présentes aussi les légumes tropicaux.

Et pour consommer des fruits tropicaux de saison mois après mois, commence par ceux du mois de juin. Il n’est jamais trop tard pour bien faire!^^

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

Lance le débat!

100

wpDiscuz