Compostelle: que mettre dans mon sac à dos?

Par défaut

La préparation matérielle du pèlerin sac à dos

On aura beau dire que cela demande de la préparation, faire sa première randonnée “longue distance”, c’est surtout un moment dans une vie. C’est le bon moment pour partir, c’est tout. Une bonne préparation facilitera le départ mais on peut aussi partir sur un coup de tête, et apprendre à devenir marcheur en marchant. sac à dos

Je suis partie avec des chaussures neuves (!) en emCompostelle: que mettre dans mon sac à dos?pruntant un sac à dos et sans entrainement spécifique. Mais j’ai préparé soigneusement le contenu de mon sac et prêté la plus grande impression au soin de mes pieds. sac à dos

Le pèlerin marche dans une optique de dénuement, le randonneur s’équipe. Il faut savoir trouver le juste milieu pour marcher sereinement sur le Chemin de Compostelle. On peut aussi emprunter, acheter petit pour une première fois et mieux ré-investir ensuite qu’on est convaincu de l’utilité d’un objet. sac à dos

Si tu souhaites faire partie de l’équipe de ceux qui se préparent, je te propose quelques conseils, mûris à fortiori. sac à dos

ac à dos

Agenda

J- 2 mois

Acheter de bonnes chaussures

Une bonne chaussure est adaptée à la saison durant laquelle tu prendras le chemin.

En prévoyant de partir début septembre, j’ai envisagé de ne porter que des sandales de marche (mes Lafuma, éprouvées en juin sur les reliefs rocailleux de la Réunion) sanglées pour un bon maintien du pied, aérées, très légères, munies d’une semelle tout terrain et d’un solide pare-choc pour mes fragiles orteils. Il en existe orteils dégagés, mais cela me parait plus sage de les protéger. A porter avec ou sans socquettes, pour un look au top :-)Nettoyage à l’eau savonneuse et à la brosse à ongle. sac à dos

Compostelle: que mettre dans ton sac à dos

Lafuma Kempi modèle femme, entre env. 75€

J’ai finalement décalé mon départ d’un mois et la dégradation attendue de la météo ne m’a plus laissé de doutes: j’ai chaussé mes chaussures de randonnée à tige mi-haute, fermées et imperméables. Des Salomon en cuir et Gore-tex (achetées en solde chez Décathlon) prises une pointure un tiers au-dessus de la mienne pour le confort et pour pouvoir porter de grosses chaussettes. Nettoyage à l’eau savonneuse et à la brosse à ongle. sac

à dos

Compostelle: que mettre dans ton sac à dos?

Salomon Evasion Mid GTX modèle femme, env. 140€

La bonne idée reste de commencer à “casser ses chaussures” en les portant dès que possible (difficile d’aller travailler avec, mais tu peux peut-être allier un début d’entrainement physique et le cassage de tes chaussures en rentrant à pieds le soir?)  Pour repère, cela m’a pris à peu près 250 kms. sac à dos

J-1 mois

Acheter un sac à dos

Avec l’achat de tes chaussures, se seront les deux éléments essentiels qui détermineront ton confort de marche. Je te conseillerai donc de ne pas les choisir à la légère.

Pour une randonnée telle que Compostelle, la capacité d’un sac doit être d’environ 50 litres pour les hommes, entre 35 et 45 litres pour les femmes. Il doit être léger, confortable et on en trouve de très performants entre à partir de 60 euros. sac à dos

J’ai eu la chance de me faire prêter le mien – un Deuter de 35 litres – et de pouvoir le tester.

Compostelle: que mettre dans mon sac à dos?

Compostelle: que mettre dans mon sac à dos?

Il était parfait! Solide (en nylon et polyester), relativement léger (1,6 kilos à vide), bien conçu (poches, soufflets, rabats et un système d’attache pour les bâtons), d’un grand confort (grâce à sa solide ceinture au niveau des hanches, ses bretelles ergonomiques et ses  sangles ajustables au niveau des bretelles et de la poitrine qui m’ont permis de coller le sac un maximum contre mon dos). sac à dos

Pour l’hygiène, un filet respirant entre le dos et le sac – le système dorsal aircomfort de la marque : l’endroit parfait pour caler ma bouteille d’eau, facilement accessible avec un bras sans défaire le sac à dos pour boire et la remplir! sac à dos

Prévoir – si le sac n’en inclue pas déja une, mais c’est souvent le cas – une housse de protection. Pliable, pesant environ 100 g, elle sera nécessaire pour assurer l’étanchéité du contenu de ton sac en cas de pluie ou d’humidité. Si elle est colorée, elle peut devenir un signe de reconnaissance pour tes compagnons de route marchant derrière toi ou pour mieux te voir dans la nature en cas d’accident. sac à dos

Préparer ses pieds

Commencer l’endurcissement de tes pieds en les tannant, cela les protégera des frottements subis lors des efforts de longues durées. J’ai découvert cette astuce en consultant des sites animés par des adeptes du trail (un sport de course à pied sur longue distance, en milieu naturel, pratiqué généralement sur des chemins de terre et des sentiers de randonnée en plaine, en forêt ou en montagne). sac à dos

Tu peux utiliser la lotion Tano d’Akiléine sport (entre 7,50 et 9€) ou appliquer un demi citron sur la plante de tes pieds. sac à dos

Evidemment, il devient alors nécessaire de “cultiver” la corne naturelle de tes pieds, qui les protégera. Remise un temps râpes et pierres ponce. Rassure-toi, un rdv chez le pédicure à ton retour permettra de faire rapidement rentrer les choses dans l’ordre.

J-1 semaine

Tout faire rentrer dans son sac et le fermer

Le principe de remplissage d’un sac de randonnée est le cloisonnement dans différents sacs (sacs poubelle, sacs de congélation avec zip, petits sacs imperméables se fermant avec une cordelette) : cela permet de protéger les affaires de la pluie ou de fuites des produits liquides et de les retrouver plus facilement à chaque moment de la journée.

Un randonneur avisé rangera ainsi les affaires les plus lourdes au fond de son sac pour que leur poids repose sur les hanches et  ses affaires du soir. Celles pouvant servir durant la journée au-dessus. sac à dos

Contenu du sac à dos

Mon sac au départ

3 culottes en coton, 2 soutien-gorge, 3 paires de chaussettes de randonnée de qualité, une paire de chaussettes de nuit en polaire, 1 pantalon aux jambes détachables, 2 corsaires,  1 pantalon pour le soir, 2 débardeurs, 1 tee-shirt à manches longues, un paire de Bensimon en toile pour le soir, une veste polaire et coupe-vent 2 en 1, une doudoune sans manches ultra-légère et ultra-compactable, une cape de pluie de 25 litres (pour ton sac qui sera doublement protégé par sa housse et toi), un cheich, un chapeau mou à larges bords, une paire de lunettes de soleil, une taie d’oreiller, un sac de couchage, des lunettes de vue, une lampe frontale, un masque occultant, un couteau-sifflet, un camelbak, des couverts en plastique costauds, un torchon léger, de la crème solaire, une fiole du voyageur Clacko pour te prémunir des punaises de lit, un smartphone, une tablette, mon appareil photo, leurs chargeurs, une prise-multiple 3 trous, un mètre de corde à linge et 3 pinces, ma pharmacie (pansements, Compeeds, Nurofen, crème solaire, roll-on anti piqûres d’insectes, 2 paquets de mouchoirs, lentilles de vue, une pince à épiler, des ciseaux à ongles), une trousse de toilette à suspendre (une brosse à dent, 4 mini-dentifrices, un démêloir en plastique, des lingettes pour le visage, un rasoir, un shampoing-gel douche 2 en 1, un de crème hydratante toutes zones, deux tubes de parfum de 7ml, des cotons-tiges en sachets), deux serviettes de toilette à séchage express, un sac de courses recyclable, une pochette-banane contenant, un briquet, un stylo, des timbres, 4 épingles à nourrice, mon passeport, ma carte-vitale européenne, ma crédenciale, des pâtes de fruits, un guide-topo, un guide plus précis, des sacs de congélation à zip, de la lessive super-concentrée pour lavage à la main, une brosse à ongles, deux bâtons de marche = 7,2 kilos.

Penser qu’à ce poids de départ s’ajouteront tous tes subsides (1 litre d’eau = 1 kilo à porter, casse-croûte du midi, petits en-cas pour le plaisir et pour retrouver de l’énergie durant la journée). En faisant attention, il faut donc rajouter au moins 2 kilos variables de plus par jour = 9,2 kilos

On dit que pour représenter une charge raisonnable et tenable sur la durée, le poids d’un sac de randonnée doit représenter 10% de son poids corporel. Pari tenu! Mon sac, de par sa qualité et son contenu, n’a plus fait qu’un avec moi.

Passé un certain stade de mon périple – tel le fidèle “Wilson” de Tom Hanks sur son île déserte dans le film Seul au monde – il est devenu un repère pour moi, comme ma carapace de petite tortue placide. Sans accident majeur, je n’aurai pas pu le confier à la malle postale sans mettre en péril mon nouvel équilibre. Car marcher avec un sac de 10 kilos dans les montées comme dans les pentes, sous le soleil ou sous la pluie, au début, ça n’a rien de naturel…

Ca le devient vite.  Et au final on s’attache.

Compostelle: que mettre dans mon sac à dos?

Un matériel éprouvé sur le terrain

 

Retour d’expérience: le contenu de mon prochain sac

3 culottes en coton, 2 soutien-gorge, 3 paires de chaussettes de randonnée de qualité, une paire de chaussettes de nuit en polaire, 1 pantalon aux jambes détachables, 2 corsaires,  1 pantalon pour le soir, 2 débardeurs, 1 tee-shirt à manches longues, un paire de Bensimon en toile pour le soir, une veste polaire et coupe-vent 2 en 1, une doudoune sans manches ultra-légère et ultra-compactable, une polaire pour le soir, une cape de pluie, un cheish, un chapeau mou à larges bords, une paire de lunettes de soleil, une taie d’oreiller, un sac de couchage, des lunettes de vue, une lampe frontale, un masque occultant, des boules Quiès, un couteau-sifflet, un camelbak, des couverts en plastique costauds, un torchon léger, de la crème solaire, un flacon de Clacko punaises, un smartphone, une tablette, mon appareil photo, leurs chargeurs, une prise-multiple 3 trous, un mètre de corde à linge et 3 pinces, ma pharmacie (pansements, Compeeds, Nurofen, crème solaire, roll-on anti piqûres d’insectes, 2 paquets de mouchoirs, lentilles de vue, une pince à épiler, des ciseaux à ongles, une aiguille et du fil pour percer les ampoules, des granules homéopathiques, du sparadrap micropore, des semelles entières en gel antichocs, des demi-semelles en  silicone anti-tendinite), une trousse de toilette waterproof à suspendre (une brosse à dent, 4 mini-dentifrices, un démêloir en plastique, des lingettes pour le visage, un rasoir, un shampoing-gel douche 2 en 1, un de crème hydratante toutes zones, deux tubes de parfum de 7 ml, des cotons-tiges en sachets), deux serviettes de toilette à séchage express, un sac de courses recyclable, une pochette-banane contenant, un briquet, un stylo, des timbres, 4 épingles à nourrice, mon passeport, ma carte-vitale européenne, ma crédenciale, des pâtes de fruits, un guide-topo, un guide plus précis, des sacs ziplocs, deux bâtons de marche, un petit thermos, quelques sachets de thé ou de café soluble, quelques sucres emballés, une couverture de survie.

Le choix des couleurs de mon matériel ne faisait pas de doutes pour moi au départ: le plus neutre possible, subtil camaïeu de noir, de gris et de beige.

A la réflexion, deux cas pourraient la prochaine fois me faire changer d’avis:

• me signaler aux chasseurs si je marche pendant les périodes d’ouverture de la chasse. Leur rencontre en pleine forêt a causé certains de plus grands moments de stress.

• une chute qui m’immobilise sur un chemin isolé. En pleine nature on devient mieux visible en rouge, orange, rose ou bleu qu’en camouflé vert, noir ou gris.

Pour les plus minimalistes d’entre nous:

=> utiliser du savoir noir pour sa toilette et sa lessive. Il ne faut pas avoir une peau trop sensible…

=> scier le manche de sa brosse à dent: 4 g de gagnés!

=> un paréo bien couvrant peut aussi tenir lieu de tenue pour aller aux WC la nuit ou jusqu’à la douche, de couverture pour faire la sieste lors des fortes chaleurs, de foulard en cas de petite fraîcheur.

=> il est possible de sélectionner seulement les pages utiles de ton guide, ce qui implique de le déchirer (sacrilège! Un livre est pour moi sacré) et d’en jeter les pages à chaque étape parcourue. Je n’ai pas rencontré de pèlerin consultant une version dématérialisée de son guide, quel qu’il soit, c’est qu’il ne doit donc pas encore en exister. Certains avaient par contre photographié chaque page utile sur leurs smartphone. A conserver ou effacer aussi chaque soir en fonction de la mémoire de ton téléphone…

Où trouver du bon matériel de randonnée?

Dans toutes les boutiques spécialisées (Columbia, Deuter, Eider, Lafuma, Merrell, Millet, North Face, Patagonia, Salomon), au Vieux Campeur et chez Décathlon (marque Quechua)

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

4 Commentaires "Compostelle: que mettre dans mon sac à dos?"

100

Visiteur
29 janvier 2016 4 h 53 min

Très belles photos. Bravo!

Visiteur
11 janvier 2016 21 h 52 min

La pélerine n’est plus que "l’ombre d’elle même"… :-))

Visiteur
9 janvier 2016 13 h 48 min

On pourrait croire que c’est un fusil…!? ;-p

wpDiscuz