Les Hospices de Beaune

Par défaut

Les Hospices de Beaune

Lorsqu’en 1443 le Chancelier des Ducs de Bourgogne Nicolas Rolin et son épouse commandent la construction des Hospices, Beaune sort de la guerre de 100 ans, d’une période de troubles et de peste qui a décimé les campagnes. 9 ans plus tard, ce palais destiné aux pauvres malades  accueille ses premiers patients : vieillards, infirmes, orphelins, malades, parturientes, indigents, fréquentent l’institution gratuitement.

L’Hotel-Dieu

Derrière les austères toits d’ardoise de la façade se trouvent l’éblouissante cour d’honneur, les magnifiques toits de tuiles vernissées – caractéristiques des monuments bourguignons – et leurs lucarnes aériennes.

Les Hospices de Beaune

©️ Charlotte Dumas

Tout autour de la cour, l’organisation harmonieuse des bâtiments règle la vie de l’institution charitable: sous les voûtes en carène de vaisseau de la salle des Pauvres, on accueille les malades.

Les Hospices de Beaune

©️ Charlotte Dumas

Dans la cuisine aux vastes cheminées gothiques, on prépare les repas, alors que l’apothicairerie, avec son mortier et ses pots de faïence, est le domaine réservé de la sœur pharmacienne.

Nicolas Rolin a mis à profit sa vaste connaissance des institutions hospitalières pour faire de son Hôtel-Dieu un établissement capable de franchir les siècles.

Les Hospices de Beaune

©️ Charlotte Dumas

En bon négociateur, il l’a placé sous l’autorité spirituelle du Saint-Siège et l’a affranchi de toute redevance. Et en bon gestionnaire, il l’a doté de vignes, de fermes et de bois. Mais la recherche de la perfection architecturale, la beauté des objets et le polyptyque du Jugement Dernier commandé à Rogier Van der Weyden, l’un des grands maîtres de la peinture flamande, c’est au chrétien et au mécène qu’on le doit. Nicolas Rolin a fait de son Hôtel-Dieu une œuvre et un acte de foi pour l’éternité.

Classé aux Monuments Historiques depuis 1862, actif jusque dans les années 1960, il est à ce jour un Musée d’histoire de la médecine. 

Le domaine viticole et ses enchères

Le patrimoine des Hospices de Beaune est également constitué d’un prestigieux domaine viticole. En 1457, Guillemette Levernier fait le tout premier don de vignes aux Hospices de Beaune et cette tradition se poursuivra durant cinq siècles.

Les Hospices de Beaune

L’âge des vignes est en moyenne de 34 ans. La surface exploitée par le Domaine varie en fonction des donations, des arrachages et des plantations de vignes. Aujourd’hui, elle avoisine les 60 hectares.

Les cépages actuels – sélectionnés avec soin pour donner des vins de qualité – sont exclusivement le Pinot noir, pour les vins rouges, et le chardonnay, pour les vins blancs. Ces plants sont d’ailleurs les seuls autorisés dans la production des grands crus de Bourgogne.

Confié à 22 vignerons triés sur le volet par le régisseur, ce domaine viticole exceptionnel compte 85% de premiers crus et grands crus.

Les parcelles sont essentiellement reparties autour de Beaune (Auxey-Duresses, Beaune, Meursault, Monthelie, Pommard, Pernand-Vergelesses, Puligny-Montrachet, Savigny-les-Beaune et Volnay). Elles portent des noms prestigieux : Beaune Clos des Avaux premier cru, Corton grand cru… Les Hospices de Beaune sont également propriétaires de vignes en Côte de Nuits, avec les grands crus Mazis-Chambertin, Clos de la Roche et Echezeaux, et en Mâconnais depuis 1994, avec des parcelles de Pouilly-Fuissé.

Ils sont vendus aux enchères chaque année, le troisième dimanche de novembre depuis près de 160 ans. Cette vente, organisée désormais par la maison Christie’s, est la plus célèbre vente de charité vinicole dans le monde. Le produit de la vente est consacré à l’amélioration des équipements de soins de l’hôpital et à la conservation de l’Hôtel-Dieu.

Les Hospices de Beaune

Ainsi par son patrimoine, cette institution hospitalière joue un rôle de premier plan dans les deux activités majeures de Beaune et sa région : le tourisme et le vin.

Hospices de Beaune

Rue de l’Hotel-Dieu

21200 Beaune

Tel: 03.80.24.45.00

Ouvert tous les jours de 9h à 18h30

Tarif plein: 7,50€

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

Lance le débat!

100

wpDiscuz