L’hydromel

Par défaut

L'Hydromel

L’hydromel ou Hydre au miel est une boisson fermentée ancestrale, faite d’eau et de miel (d’où son nom Hudromeli, eau de miel en Grec). Elle titre généralement entre 10° et 16° d’alcool. Il s’agit d’une des premières boissons alcoolisées bues par l’Homme, bien avant la bière et le vin!

Le breuvage des Héros et des Dieux

Les premières traces de sa production remontent à 7 000 av. J.C, en Chine. Une des premières recettes écrites nous vient d’Aristote en 350 av. J.C.

Liqueur divine des habitants de l’Olympe dans la mythologie grecque, ou du Dieu Vishnu en Inde, on le trouve aussi dans la mythologie germanique (les Walkyries remplissaient des cornes d’hydromel, durant le festin des Dieux), et plus près de nous il est associé aux actes sacrés des druides. Il est source de courage pour les Celtes et d’immortalité pour les Francs. Il est souvent cité dans les récits de la Table Ronde; c’est aussi la boisson des Fées.

Si je te dis qu’il existe un lien entre un homme, une femme et l’hydromel… Tu me réponds…?

Déguster l’hydromel

L’appellation  et  ses dérivés

En France, la réglementation définit l’hydromel comme :

“une boisson fermentée exclusivement à base de miel et d’eau potable. Les levures ajoutées doivent être des levures à bière ou à vin. Certains produits peuvent être ajoutés comme des sels minéraux nécessaires aux levures (le miel en contient très peu), des sulfites pour arrêter la fermentation, des colorants ou autres”. 

On peut trouver de l’hydromel pétillant ou gazeux, produit selon la méthode champenoise, qui consiste à faire refermenter l’hydromel dans des bouteilles de champagne muselées, par l’adjonction de sucres et de levures.

L'hydromel

© Charlotte Dumas

Les boissons obtenues qui ne respectent pas ces conditions réglementaires précises n’ont pas le droit de porter l’appellation hydromel.

Il se rassemblent alors sous l’appellation d’hydromels parfumés.

Le plus fameux d’entre eux est le Chouchenn Breton, aux arômes de miel de sarrazin et aux accents de pomme. On raconte que les effets du chouchen, étaient jadis particulièrement violents. Après extraction du miel, rien n’était perdu : les rayons naturels étaient jetés dans le fût de fermentation. Mais, mélangés au miel se trouvaient des abeilles dont le venin se diffusait dans la boisson. Le chouchen pouvait alors avoir un effet assommant. En effet, le venin attaquait le cervelet (servant à garder l’équilibre). Quelques verres suffisaient pour tomber à la renverse. Cela n’est heureusement plus le cas de nos jours!

Notons également le Chufère (fait de cidre et de miel), un peu plus doux, le Braggot (bière de miel), les Melomels (noms génériques pour les boissons fermentées à base de fruits), les Metheglins (ajout d’herbes ou d’épices)…

En Scandinavie, dans les pays Slaves et en Ethiopie, il existe des variantes d’hydromel aux proportions d’eau et de miel variant du simple au double.

Il existe aussi des eaux de vie d’hydromel et du vinaigre d’hydromel.

Les lies d’hydromel peuvent être distillées pour produire de l’eau-de-vie d’hydromel. Ce produit est particulièrement apprécié des connaisseurs mais la production d’hydromel est si faible en France que la production d’eau-de-vie est particulièrement rare.

Pour faire du vinaigre à partir de l’hydromel, il suffit d’en prélever un peu et d’ajouter une mère de vinaigre. Au bout d’un mois, tu obtiendras un vinaigre à la saveur sucrée.

Si tu veux t’amuser à produire ton propre breuvage à la maison, le site alcoolartisanal.com peux te fournir le kit utile.

Voici sa recette : selon Marmiton ou selon l’Hydre au Miel  – site de référence en la matière, très bien conçu et riche en ressources sur le sujet. Il vaut bien un petit clic!

Comment le consommer?

L’hydromel se consomme frais, l’idéal se situant entre 8 et 10°. Il peut se boire en apéritif (accompagné de biscuits secs ou de cubes de fromages), en kirs en le mélangeant  avec de la crème de framboise ou de cassis, en cocktails avec du rhum et des jus de fruits, ou encore avec de la Cervoise. Il sera parfait dans un melon. Doux et moelleux, il accompagne idéalement la fin des repas avec les desserts sucrés. Enfin il peut être utilisé dans la confection de grogs.

Tout comme l’œnologie se rapporte au vin, il existe un art de décrire et déguster l’hydromel. Mais il ne porte pas de nom spécifique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

Lance le débat!

100

wpDiscuz