Festival Marenostrum 2017

Par défaut

Pour celles et ceux qui aiment la photographie, les rives de la Méditerranée et auront la chance de passer bientôt par la Sicile : je participerai au mois de septembre prochain à ma 1e exposition-photo collective dans le cadre du Festival Marenostrum.

Festival Marenostrum 2017

Je contribuerai principalement à illustrer le thème du Maroc, un pays qui m’est cher et à propos duquel je publie régulièrement de nombreux articles et clichés. 

 

Chiharu Shiota

Par défaut
Chiharu Shiota

Bon Marché , Paris – France © Charlotte Dumas

Chiharu Shiota

Exposition Chiharu Shiota

Sur une proposition du Bon Marché, en hommage au mois du blanc inventé par Aristide Boucicaut, fondateur du magasin, Chiharu Shiota emploie pour la première fois le fil blanc pour une installation. Célèbre pour ses spectaculaires installations de fils tissés et la puissance d’évocation de ses œuvres, l’artiste s’est engagée dans cette carte blanche avec l’intensité qu’on lui connaît.

Where are we going? est une invitation à l’émerveillement mais aussi au questionnement, indissociable de l’oeuvre de Chiharu Shiota. la suite…

Daniel Buren, artiste provocateur

Par défaut

Pour beaucoup, le nom de Buren évoque les colonnes érigées en 1985 dans la cour d’honneur du Palais-Royal à Paris. Daniel Buren

Lorsque le Ministre de la culture Jack Lang lui confie la mission de réaménager les 3.000 m2 d’un espace détourné par les fonctionnaires du Conseil d’Etat en parking, Daniel Buren présente un projet constitué de deux plateaux (c’est le nom de l’installation dite les Colonnes de Buren) distincts sur lesquels figurent un alignement de 260 polygones de marbre de taille inégale, striés de blanc et de noir. Il comprend également une fontaine souterraine et un jeu de lumières.

Les Parisiens s’accomodent mal du mélange des genres architecturaux. De nombreuses innovations, très décriées lors de leurs inaugurations (tels le Centre Pompidou en 1977 ou la pyramide du Louvre en 1989) on su avec le temps trouver leur place au sein d’une ville en transformation. Les habitants et les touristes ont finalement su se les approprier.

Daniel Buren, artiste provocateur

© theballoondiary.com

En 1986 cependant, une violente polémique éclata. Elle posait la question de l’installation d’une œuvre contemporaine dans un site historique classé?

Les opposants aux colonnes de Buren reprochaient à l’Artiste et au Ministre de défigurer le lieu. Les pro-Buren les qualifiaient de passéistes. Le débat fût passionné: pétitions des riverains, courriers, questions parlementaires, graffitis et insultes sur les palissades du chantier. Une bataille judiciaire s’ouvrit qui mena à l’arrêt des travaux en février 1986. Le mois suivant, les élections législatives conduisirent à une cohabitation. L’épineux dossier dût être géré par l’opposition. Buren se défendit en évoquant la possibilité de finir l’œuvre, de voir les réactions qu’elle allait produire et selon sa réception par le public de la détruire, ou non. Le nouveau ministre de la Culture, François Léotard, décida finalement l’achèvement du chantier en raison du droit moral de l’artiste.

Mais Daniel Buren est bien plus qu’un simple provocateur.

Daniel Buren, artiste provocateur

Le style Buren

Sorti de l’École des Métiers d’Art, il oriente dès les années 1960 son travail vers une économie des moyens artistiques.

la suite…