La coriandre

Par défaut

La coriandre est une de mes herbes aromatiques préférées. Découverte lors de mes toutes premières explorations de la cuisine asiatique (bien avant d’être capable d’avaler un sushi tout cru…), j’ai depuis consolider cet amour et développé une passion sans borne pour cette petite feuille si délicieusement parfumée. Quel meilleur accord en cuisine qu’un lait de coco et une feuille de coriandre?

La coriandre

Autour de moi se rangent les “pro” et les “contres” que j’ai dû soigneusement étiqueter dans ma mémoire d’hôtesse pour ne pas braquer les papilles de mes amis les plus récalcitrants. La coriandre ne laisse personne indifférent.Beaucoup l’adorent, les autres la détectent dès l’entrée de votre cuisine…

Origines

Son origine reste incertaine. Sa plus ancienne trace archéologique remonte à environ 6 000 ans av. J.C. C’est une plante aromatique cultivée dans les zones tempérées du monde entier et employée pour de nombreuses préparations culinaires, particulièrement en Asie, en Amérique latine et dans les cuisines Méditerranéennes et Orientales.

Usage

Des feuilles aux racines: la coriandre on en redemande!

De forme dentelée, ses feuilles rappellent celles du cerfeuil. Leur goût est frais et très particulier. On peut récolter les brins au fur et à mesure de leur maturation sur le plant, et ce jusqu’à l’apparition de fleurs blanches ; à ce moment la coriandre acquiert une odeur que certains qualifient de mauvaise.

La coriandre

Elles sont généralement cuisinées fraîches et s’utilisent comme du persil. Inutile donc de vouloir la chauffer, elle ne s’y prête pas. Elle ne doit pas être cuite, mais ajoutée en fin de cuisson pour garder son parfum. Laisse les feuilles entières ou cisèle-les pour parfumer du riz, un tajine ou encore une omelette. Elle aromatise aussi les sauces, les marinades et les salades.

Les feuilles se marient tout particulièrement bien avec le poisson ou les fruits de mer. Ainsi, faites des moules à la crème, des gambas au barbecue ou encore des Saint-Jacques poêlées. Si vous aimez les notes épicées, sachez qu’elle s’associe volontiers à l’ail, au gingembre et au lait de coco. L’inspiration monte?

Les fruits séchés, souvent confondus avec des graines, sont utilisés comme épice entiers ou moulus. Ils ont un diamètre de quelques millimètres et sont creux et de couleur brun clair à beige. Leur goût est différent de celui des feuilles. Entiers, ils parfument les bocaux de cornichons (Pickles) ou les liqueurs. Moulus, généralement après torréfaction, et associés à des baies de poivre, ils entrent dans la composition de base des poudres ou pâtes de curry, ou encore agrémentent des tajines, des saucisses ou des terrines. Leur parfum est subtilement orangé. En Algérie, dans les Hauts Plateaux, les fruits de coriandre sont moulus et mélangés à une préparation d’ail ce qui donne une poudre ayant une très forte odeur (« koussbor we thoum » / coriandre et ail). Cette poudre est utilisée dans la préparation de nombreux plats comme le couscous.

Les racines sont surtout utilisées dans la cuisine asiatique, en particulier en Thaïlande. Pilées avec de l’ail et du poivre, elles constituent un condiment de base

Depuis les temps les plus anciens, la coriandre est considérée comme une plante magique, aux propriétés aphrodisiaques. C’était le cas en Égypte et en Palestine. Les Romains l’associaient à de l’ail pressé pour confectionner un philtre d’amour. Ses propriétés aphrodisiaques sont aussi mentionnées dans les contes des 1001 nuits.

Au jardin, la coriandre est aussi une plante mellifère dont les abeilles transforment le nectar pour en faire un miel de coriandre très subtil.

Comment cuisiner la coriandre ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

Lance le débat!

100

wpDiscuz