La couleur Grise

Par défaut

La couleur Grise

Le gris est un champ chromatique défini par la faiblesse ou l’absence de l’impression de couleur, dont l’intensité lumineuse est moindre que celle du blanc et supérieure à celle du noir.

En termes de tons, il est dit neutre, quand il ne présente aucune dominante colorée. Pourtant, le gris véritablement neutre est rare. On peut préciser une dominante de couleur en lui apposant le nom d’une teinte proche, comme dans un «gris rose» ou avec les adjectif en «-âtre» formés avec une teinte plus lointaine, comme un «gris verdâtre».

Les adjectifs clair, moyen et foncé mesurent sa luminosité.

Absent du cercle chromatique, il ne possède pas de couleur complémentaire.

Usage et symboliques

Ni blanc, ni noir, ni coloré, le gris est la couleur de la neutralité, qui se perçoit surtout comme un manque. Ses significations sont plutôt négatives. La couleur grise représente la tristesse, la dépression, le désarroi, la douleur, la solitude et la monotonie. C’est la couleur du brouillard, du ciel par mauvais temps, de la poussière qui s’amoncelle sur les choses immobiles et inertes, la couleur de la moisissure et du stagnant.

Couleurs: le ton

Au Moyen-Âge, en Occident, le gris était associé à la sagesse et à la connaissance.

Cette teinte a le mérite d’être douce, plutôt apaisante et calme. Elle est généralement plutôt passe-partout et se prête bien avec quasiment toutes les couleurs (excepté le gris foncé mélangé au bleu ou vert foncé). Sobre, élégante, elle est – tel le noir – une bonne alliée. Il est doté de vertus apaisantes et calmantes avec une connotation raffinée. Il faut cependant faire attention de ne pas trop en abuser. Effectivement, en trop grande quantité, elle ramène à un univers fade, triste et mélancolique. 

Ainsi, dans la littérature, le vêtement du pauvre est gris, écru, beige. Au XIXe siècle, on nomme grisette la jeune femme pauvre que son travail dans un atelier ou une boutique ne met pas à l’abri de la faim, et dont la robe est grise, faute des moyens d’avoir du tissu teint. De nos jours, le gris apporte au contraire beaucoup d’élégance à une tenue. 

Dans l’Hindouisme, la couleur grise est considérée comme sacrée. C’est un équivalent de la couleur argentée qui correspond à la couleur de la fumée de l’encens, qui s’élève vers le ciel transportant avec elle les prières des humains. Dans la symbolique chrétienne, cette couleur symbolise la résurrection des morts.

En décoration, le gris a la particularité de convenir à tous les décors et de donner une touche de modernité à n’importe quelle pièce. Il faut cependant éviter de mettre le gris dans des pièces peu éclairées, il risquerait de les assombrir encore plus.

Petit bonus

Pourquoi dit-on “être gris”?

Cette expression (d’un usage un peu désuet) signifie être légèrement ivre. Elle est utilisée probablement parce qu’alors, la vision se trouble et qu’on voit comme dans la grisaille d’un brouillard.

50 nuances de Gris

Gris anthracite, gris ciel, gris souris, gris acier, gris argenté, gris ardoise, gris argile, gris granit, gris bis, gris fer, gris flanelle, gris fumé, gris chiné, gris Trianon, gris de Payne, gris taupe, gris tourterelle, gris perlé, grège, bistre, vert de gris…

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

Lance le débat!

100

wpDiscuz