La synthèse additive des couleurs

Par défaut

La synthèse des couleurs consiste à prendre l’angle d’un oeil humain et à reconstituer les couleurs telles qu’il les visualise.  Il existe deux approches de cette synthèse: l’addition ou la soustraction  d’un certain niveau de lumières colorées provenant des trois sources monochromatiques: rouge, vert et bleu (système RVB ou RGB en Anglais).

 

La synthèse additive des couleurs

Les résultats des synthèse sont différents des résultats obtenus en peinture ou en impression. Pour les comprendre, il faut donc penser rayons lumineux et faire abstraction de nos connaissances en couleurs primaires et en couleurs secondaires.

On parle de synthèse additive des couleurs quand on additionne plusieurs sources lumineuses colorées pour former une nouvelle couleur. L’exemple le plus parlant pour illustrer la synthèse additive est le mélange de couleurs à l’aide de projecteurs lumineux.

Fais ce petit test lumineux!

Le principe de la synthèse additive des couleurs repose sur l’addition, dans différentes proportions, des trois couleurs dites RVB – le rouge, le vert et le bleu – pour reconstituer l’ensemble des couleurs perceptibles par l’oeil.

On parle de synthèse additive, car en mélangeant deux de ces couleurs, on obtient une couleur plus claire que chacune des composantes colorées initiales. Par exemple, le mélange du rouge et du vert donne la couleur jaune qui est incontestablement plus claire.

Si le mélange de deux de ces couleurs se fait dans des proportions identiques, la couleur résultante obtenue est appelée couleur complémentaire de la troisième. Les couleurs cyan, magenta et jaune sont respectivement les complémentaires du rouge, du vert et du bleu.

La superposition de deux couleurs complémentaires ou du rouge, du vert et du bleu dans les mêmes proportions – donne de la lumière blanche.

La synthèse additive des couleurs

Le système additif concerne tous les mélanges de couleurs provenant de sources lumineuses comme les écrans LCD, les écrans cathodiques, les vidéo-projecteurs … Ainsi, dans un écran LCD, chaque pixel de l’image est en fait constitué par 3 pixels monochromes rouge, vert et bleu.

La photographie argentique en couleurs et l’impression en couleurs utilisent un procédé appelé synthèse soustractive car ses colorants absorbent en partie la lumière d’un illuminant dont ils dépendent pour le rendu des couleurs.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

3 Commentaires "La synthèse additive des couleurs"

100

Membre
les dum du bled
6 mai 2015 19 h 01 min

Très curieux… le résultat !

Visiteur
6 mai 2015 10 h 56 min

Jolies couleurs!

wpDiscuz