Les fourmis pots de miel

Par défaut

Si ton pot de miel est vide et ta supérette de quartier fermée, prend un billet d’avion et part à la cueillette de fourmis délicieusement sucrées dans les régions semi-désertiques d’Amérique du Nord, du Mexique, d’Afrique ou d’Australie. Fourmis pots de miel

La nature a ses facéties. Il existe bel et bien des fourmis qui produisent une substance liquide, blonde et sucrée, assimilable à du miel. Alors que les abeilles récoltent et entreposent leur nourriture dans les alvéoles de leur ruche, certaines espèces de fourmis empruntent une technique différente, en instrumentalisant le corps de certaines de leurs congénères.

Les fourmis pots de miel

Qui sont ces étranges fourmis?

Il existe plus de 30 espèces différentes de fourmis pots de miel. Elles possèdent deux estomacs: un pour digérer la nourriture qui leur servira à vivre et l’autre pour pré-digérer la nourriture qu’elles pourront partager avec leurs congénères.

Ce sont souvent les plus grandes fourmis valides de la colonie appelée “majors” qui tiennent le rôle de pots de miel.  Elles servent ainsi de réservoir vivant aux autres ouvrières de la colonie, qui viennent leur confier les substances qu’elles viennent de récolter et y puiser petit à petit le miellat utile à la colonie.

Qu’est-ce que le miellat de fourmis?

Tout comme les abeilles pour fabriquer le miel de miellat, les fourmis accumulent à usage de leur nid du miellat de pucerons (il s’agit des excréments des pucerons. C’est une substance épaisse et visqueuse, très riche en sucres et en acides aminés. Il leur suffit pour cela de caresser les pucerons avec leurs antennes pour qu’ils libèrent leur miellat. Il s’agit d’un échange gagnant-gagnant: les fourmis profitent d’une ressource de nourriture abondante et le puceron d’une protection contre les prédateurs et contre les champignons qui se développeraient si le miellat tombait simplement sur les feuilles et sur les branches) et du nectar de plantes.

Le miellat stocké par les fourmis est enrichi des sucs gastriques de la fourmi récoltante et de la fourmi receveuse. Il est consommé par les fourmis de la colonie durant les périodes de sécheresse ou pour nourrir la Reine.La différence essentielle entre le miellat de fourmis et le miel de miellat réside donc en leur niveau d’hygrométrie (le miellat est plus liquide que le miel) et leur mode de conservation (“en fût” vivant pour le miellat, au sein d’alvéoles de cire operculées pour le miel).

Selon la taille de la colonie, il peut y avoir des milliers de fourmis pots de miel dans un seul nid. Elles sont parfaitement inactives, car la taille de leur abdomen -qui peut atteindre celle d’un petit grain de raisin – leur interdit tout déplacement. Les chemins de sortie du nid sont trop étroits pour qu’elles puissent les emprunter. Leur seule prérogative consiste par conséquent à attendre que les subsistances qu’elles contiennent soient consommées.

Considérées comme le garde-manger du nid, la colonie doit les protéger. Pour les isoler, elles sont donc généralement placées dans les plus lointaines profondeurs du nid (soit à quelques centimètres de la surface, ce qui en fait des proies faciles pour les prédateurs).

Pour consommer le miellat stocké, les fourmis ouvrières caressent les antennes d’une fourmi major. Celle-ci régurgite alors un peu du liquide sucré qu’elle a ingéré dans son jabot social, pour le restituer à la demandeuse.  On appelle ce processus trophallaxie. Il est également pratiqué par les abeilles.

Toutes les espèces de fourmis pratiquent la trophallaxie. La spécificité physique des fourmis pots de miel réside en leur formidable capacité d’extension de leur organe de stockage, largement supérieur à celle des autres espèces.

Les fourmis pots de miel

Existe-t-il d’autres insectes producteurs de miel?

Non, le terme “miel d’Abeilles” est un pléonasme. Seules les abeilles produisent du miel. D’autre insectes produisent une substance sucrée mais qui ne se définit pas comme du miel. Il peut s’agir de miellat.

La réglementation Européenne définit depuis 2003 le miel comme “la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis Mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant des parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment, en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche”.

Ce miel est-il commercialisé ?

Le miellat des fourmis pots de miel n’est pas commercialisé, mais il est très recherché par certains peuples: les aborigènes d’Australie repèrent les nids de ces fourmis et creusent le sol à la recherche du précieux nectar; au Mexique, les fourmis “sucrées” Myrmecocystus font partie des coutumes culinaires locales.

Ces fourmis-bonbons commencent à faire aussi le délice des mangeurs d’insectes, mais ne sont pas faciles à se procurer.

Elles font enfin le bonheur des myrmécophiles, qui se passionnent alors pour ces petites fourmis pas comme les autres et les élèvent avec dévotion!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

Lance le débat!

100

wpDiscuz