Pourquoi trinque-t-on?

Par défaut

A votre santé!

 

L’arrivée des beaux jours et notre retour en terrasses va sans aucun doute être prochainement l’occasion de trinquer. Cette coutume est aujourd’hui associée au partage et à la convivialité, mais pourquoi l’avons nous adoptée?

Pourquoi trinque-t-on?

© un photographe du web

Origine de la coutume

Cette coutume – que l’on peut considérer comme universelle à l’exclusion de quelques rares exceptions culturelles – tire ses racines du Moyen-Age.Nous avons hérité de cette époque bon nombre de nos courtoisies ou expressions à caractère social: se serrer la main, travailler au noir…

Le fait de trinquer également.

Avant de boire, il était alors courant de cogner fort les chopes pour qu’un peu de boisson passe de l’une à l’autre. C’était alors un geste de confiance sensé garantir que le partenaire de libations n’avait pas tenté de nous empoisonner.

Une autre hypothèse voudrait que le but ait simplement été de démontrer  – par le bruit que faisaient les gobelets – qu’ils étaient tous les deux pleins. Un empoisonneur éventuel aurait seulement fait semblant de boire!

Les plus hédonistes d’entre nous rajouterons que trinquer c’est aussi mettre ses cinq sens en éveil.

• L’ odorat : pour le “nez” ou la saveur de la boisson,

• La vue : pour la “robe” du liquide et l’échange de regards,

• Le toucher: par la prise en main du verre,

• Le goût: en étanchant sa soif,

• Manquait l’ouïe: comblée par le tintement des verres.

Trinquer à travers le monde

S’il est un geste international, c’est bien celui de lever son verre en souhaitant une bonne santé à ses compagnons. Alors, comment  dire Tchin-tchin à l’étranger?

Salute! (Italie), Salud! (Espagne), Saude! (Portugal), Stin eyiassou! (Grèce), Cheers! (Angleterre), Slainte! (Irlande), Lechyd da! (Pays de Galles), (Ecosse), Skal! (Suède), Prost! (Allemagne), Proust! (Hollande), Skal! (Suède), Kippis! (Finlande), Vashe zdorovie! (Russie), Na zdrowie! (Pologne), Na zdravi! (Rep. Tchèque), Budmo! (Ukraine), (Madagascar), Gesondheid! (Afrique du Sud), Fi sahitak! (Arabe), Li khaim! (Israël), Kesak! (Liban), Gan bei! (Chinois), Kanpai! (Japon), Konbei! (Corée), Chock-tee! (Thailande), Cheers big ears! (Australie), Okole Maluna! (Hawaï)…

Et parceque j’aime finir un article en musique, levons nos verres à l’invitation de Verdi.

Verdi – La Traviata ( Brindisi/ Libiamo ne lieti calici)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donne ton avis sur cet article

2 Commentaires "Pourquoi trinque-t-on?"

100

Visiteur
Benji
20 avril 2015 18 h 37 min

A noter qu’il vaut mieux éviter de dire “Tchin Tchin” au Japon 🙂

wpDiscuz