Les produits de la ruche : le pollen

Par défaut

D’où provient le pollen ?

Il est d’origine végétale naturelle. Les abeilles le butine au cœur des fleurs mellifères pollinifères pour nourrir leur colonie. Ces plantes présentent des grains de pollens volumineux et rugueux qui facilitent leur accrochage aux soies des pattes et du corps de l’abeille (par opposition les plantes pollinisées par le vent possèdent de petits grains de pollen à paroi lisse).

Les produits de la ruche: le pollen

La composition des pollens varie fortement en fonction de l’origine florale. C’est cette diversité que recherchent les abeilles pour équilibrer leur alimentation. Elles participent ainsi à la pollinisation en se déplaçant de fleurs en fleurs. Beaucoup d’espèces “sacrifient” une partie de leur pollen (autrement dit une partie de leur potentiel de reproduction) comme récompense à l’abeille. D’autres plantes produisent de moindre quantités de pollen, mais c’est alors souvent au prix d’une plus forte production de nectar. Cette relation écologique est appelée mutualisme par les biologistes.

Lors de sa visite, l’abeille humecte la poussière de pollen avec du miel qu’elle a pris soin de prélever dans la ruche avant son départ. la suite…

Le Professeur Feuillage: les chroniques écologiques

Vidéo

La Disparition des Abeilles

 

Les chroniques écologiques

Une vidéo déjantée pour apprendre en s’amusant avec le Professeur Feuillage^^.

Drôle et savoureuse, elle t’expliquera quels dangers pèsent sur les Abeilles et que faire pour apporter ta pierre à l’édifice de leur protection.

A retrouver sur la chaine YouTube des chroniques écologiques.

Des Abeilles et des Hommes

Vidéo

Documentaire

de Marcus Imhoof

avec la voix de Charles Berling (2012)

Documentaire vidéo

Documentaire vidéo

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.

Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis Mellifera (l’Abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80% des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.

Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : “Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre.” 

Retrouve plus de ressources média sur le documentaire sur le site Jour2Fête