Sainte-Barbe

Par défaut
Sainte-Barbe

Les non-Provençaux d’entre vous ne comprendront sûrement pas où je veux en venir… On a peu de chances de trouver une Barbe à fêter dans son smartphone.

Les Provençaux tête-en-l’air s’apercevront – eux – que leur boulanger Parisien ne vend pas de sachets du Blé de l’Espérance et chercherons avec fébrilité leur réserve de lentilles vertes dans le placard de la cuisine. Les voici enfin! La tradition est sauve!!

la Sainte-Barbe

 Sainte-Barbe

la suite…

La crêche Provençale

Par défaut

La première crèche connue fut celle créée à Marseille, en 1775, par un dénommé Laurent. Elle était constituée de mannequins articulés vêtus de costumes locaux. Pour y ajouter un brin d’exotisme, le créateur y avait placé des girafes, des rennes et des hippopotames. On raconte : « Laurent montrait même un carrosse qui s’avançait vers l’étable ; le pape en descendait, suivi des cardinaux. Devant eux s’agenouillait toute la Sainte-Famille et le pape lui donnait sa bénédiction.  Pendant l’adoration des bergers, un rideau se levait, dévoilant la mer sur laquelle voguait un bâtiment de guerre. Une salve d’artillerie saluait l’enfant Jésus qui, réveillé en sursaut, ouvrait les yeux, tressaillait et agitait les bras ».

Le véritable santon de Provence, en argile, fût au début concurrencé par les Santibelli – d’origine italienne – réalisés en plâtre. Ils étaient alors vendus par des marchands napolitains dans les rues du Vieux-Port.

Les santons

Crêche la suite…

Les treize desserts

Par défaut

Une tradition du Noel Provençal

Quelle est son origine?

Au départ, il s’agissait d’une tradition Chrétienne; les treize desserts symbolisent – au moment de la Cène – Jésus entouré de ses douze Apôtres.

Les treize desserts

© un photographe du web

la suite…