Les produits de la ruche : le pollen

Par défaut

D’où provient le pollen ?

Il est d’origine végétale naturelle. Les abeilles le butine au cœur des fleurs mellifères pollinifères pour nourrir leur colonie. Ces plantes présentent des grains de pollens volumineux et rugueux qui facilitent leur accrochage aux soies des pattes et du corps de l’abeille (par opposition les plantes pollinisées par le vent possèdent de petits grains de pollen à paroi lisse).

Les produits de la ruche: le pollen

La composition des pollens varie fortement en fonction de l’origine florale. C’est cette diversité que recherchent les abeilles pour équilibrer leur alimentation. Elles participent ainsi à la pollinisation en se déplaçant de fleurs en fleurs. Beaucoup d’espèces “sacrifient” une partie de leur pollen (autrement dit une partie de leur potentiel de reproduction) comme récompense à l’abeille. D’autres plantes produisent de moindre quantités de pollen, mais c’est alors souvent au prix d’une plus forte production de nectar. Cette relation écologique est appelée mutualisme par les biologistes.

Lors de sa visite, l’abeille humecte la poussière de pollen avec du miel qu’elle a pris soin de prélever dans la ruche avant son départ. la suite…

Le pain d’abeilles

Par défaut

Le pollen butiné par les abeilles leur sert de nourriture de base.

Il contient des protéines, des glucides et des vitamines. C’est pourquoi, pour être mieux conservé, le pollen stocké dans les alvéoles de la ruche doit être transformé, “conditionné”: il perd ainsi ses propriétés de germination et peut se conserver pendant des mois. 

Le pollen stocké dans la ruche est mélangé avec du nectar et entreposé par les abeilles dans des alvéoles de cire : une couche de pollen, une couche de miel, une couche de pollen, une couche de miel… jusqu’en haut de la cellule. À chaque étape, l’abeille tasse le mélange avec sa tête et y apporte les enzymes de sa salive.

Dans les conditions de chaleur assurées par la colonie, le pollen germe et se détache de son enveloppe protectrice. Il entame alors différentes transformations (lactique, puis anaérobie) qui lui donneront sa grande valeur nutritionnelle et son haut degré d’assimilation.

Ce pain d’abeilles est difficile à extraire de la cire, mais il est possible de le «gratter».  

Réserves de pollen multicolore dans la ruche

Réserves de pollen multicolore dans la ruche

Pourquoi consommer le pain d’abeilles?

Consommé à raison de 2 grammes par jour, il permet de renforcer l’immunité, l’équilibre endocrinien et participe à lutter contre des pathologies comme la grippe, l’anémie, le diabète ou l’obésité.

On le trouve dans le commerce, dans toutes les boutiques spécialisées dans la vente des produits de la ruche.