Couleurs: le ton

Par défaut

Le terme couleur est souvent ambigu. Aussi, pour mieux le décrire, il est précisé par un ensemble de notions (nuance, teinte, ton…)

Cette dernière notion exprime le degré d’intensité d’une couleur caractérisé par la saturation des couleurs et leur luminosité. Il existe de nombreuses sortes de tons pour désigner une couleur perçue. Ce vocabulaire est particulièrement utilisé en peinture, en décoration intérieure, en couture.

Couleurs: le ton Les tons chauds et les tons froids: ils sont d’autant plus chauds que – sur le disque chromatique – ils sont proche du rouge et de l’orangé. Ils sont d’autant plus froids, qu’ils sont proches du bleu.

la suite…

Carlos Cruz-Diez, théoricien de la couleur

Par défaut

Carlos Cruz-Diez, théoricien de la couleurLes contacts internet débouchent parfois sur des rencontres inattendues. Je t’ai relaté en avril dernier ma découverte du travail du photographe Nicolas Knepper par le hasard d’un premier échange mail sur Flickr.

Et bien je vais te raconter une nouvelle anecdote de ma vie de bloggeuse qui me laisse penser qu’une simple opportunité peut véritablement déboucher sur de jolies collaborations lorsqu’on prend la peine de la saisir.

la suite…

Exposition Sonia Delaunay

Par défaut

Sonia Delaunay

Les couleurs de l’Abstraction

 

Mon intérêt pour l’Exposition Sonia Delaunay a d’abord résidé en  deux questions fondamentales que je n’ai pu m’empêcher de me poser:

  • Sonia Delaunay a-t-elle un lien avec Robert Delaunay?

=> Oui, elle en a un

  • Quel est ce musée d’Art Moderne de Paris (qui ne soit pas le Centre Pompidou)?

=> Il existe bien deux musées. Le MaM n’a rien a voir avec Pompidou.

Ceci étant dit, nous pouvons maintenant nous intéresser à Sonia Delaunay, qui vaut d’être découverte si tu ne la connais pas déjà. Cette exposition est importante car elle représente depuis 1967 la 1ere rétrospective Française consacrée à cette artiste Ukrainienne, amoureuse de la France, qui mourût à Paris en 1979.

Sonia Delaunay, artiste aux multiples façettes

L’Exposition, largement documentée, illustre la richesse et la singularité de l’œuvre de Sonia Delaunay marquée par un dialogue soutenu entre les Arts. Elle révèle de manière chronologique, pas à pas, l’évolution de l’artiste des tout débuts du XXe siècle à la fin des années 1970, mettant en lumière l’importance remarquable de son activité dans les arts appliqués, sa place spécifique au sein des avant-gardes européennes, et son rôle de pionnière dans l’Abstraction. Elle propose une immersion dans le travail de l’Artiste, d’une surprenante modernité.

Née à Odessa en Ukraine en 1885 d’un père contremaître et d’une mère qui sait à peine lire, cette volontaire découvre l’art, enfant, chez son oncle maternel, Henri Terk, qui appartient à la bourgeoisie juive aisée de Saint-Pétersbourg.

En 1904, cette indépendante part à la conquête d’elle-même aux Beaux-Arts de Karlsruhe, avant de venir à Paris en 1906 où elle découvre Gauguin et les Fauves, la beauté des aplats de tons purs.

La mode est alors tenue pour chose féminine, même si les couturiers sont souvent des hommes. Pour Sonia pas de différence entre arts appliqués et beaux-arts. Elle créera sa maison de couture. Et peindra. Ses costumes de théâtre sont merveilleux.

Sonia Delaunay laissa une oeuvre abondante, très bien illustrée par les quelques 400 œuvres présentées au Mam: peintures, gouaches, estampes, textiles, vêtements…

Ils en parlent: le Figaro, Time out Paris, le JDD, les Echos

Exposition Sonia Delaunay, “les couleurs de l’Abstraction” Musée d’Art Moderne de Paris – 11, avenue du Président Wilson – 75116 Paris (Métro: Alma-Marceau) Jusqu’au 22 février 2015. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h/ Nocturne le jeudi jusqu’à 22h Entrée: 11 euros L ’exposition sera  présentée à la Tate Modern de Londres du 15 avril au 9 août 2015.

Pour découvrir à 360° l’oeuvre d’un couple hors norme, voir aussi l’Exposition
Robert Delaunay “Rythmes sans fin”, au Centre Pompidou, jusqu’au 12 janvier 2014.