Masonjoany

Par défaut

La crème solaire ‘home made’

Issue du bois de santal

 

Les femmes Malgaches sont constamment sous le soleil, qu’elles soient dans les champs ou dans leur village. Il n’est donc pas rare, pour ne pas dire fréquent, de rencontrer des femmes masquées de terre rouge ou jaune. Il est à noter que ces masques ne sont en aucun cas des déguisements mais des produits qui permettent de se garder des rayons ultraviolets du soleil, au même titre que les crèmes produites par les firmes professionnelles.

Appelé Masonjoany, ce masque provient du bois de santal qui est connu sous le nom de bois de Masonjoany. La préparation de ce masque est très simple, puisqu’il suffit de bien mouiller l’arbre pour ensuite le frotter contre une pierre et récupérer la pâte qui en sort. Cette pâte est à appliquer sur le visage, et le tour est joué.

Mis à part le fait de protéger contre les rayons du soleil, le Masonjoany permet également aux femmes d’effacer les tâches provenant des dermatoses. Relaxation des muscles, adoucissement de la peau, atténuation des rides, telles sont les autres vertus du fameux Masonjoany.

Masonjoany

Femme coquette, Mahajunga – Madagascar

On trouve cette pate dans de nombreux pays sous différents noms: Thanaka en Birmanie, M’zindzano à Mayotte, M’sindanu aux Comores.

Comment préparer le Masonjoany?