L’ultra-violet

Par défaut

L’ultra-violet étant situé (comme l’infrarouge) au delà du spectre visible, il ne peut être considéré comme une couleur à part entière. Sa racine latine signifie au-delà du violet.

Egalement appelé lumière noire, c’est un rayonnement électromagnétique d’une longueur d’onde plus courte que celle de la lumière visible, mais plus longue que celle des rayons XIl ne peut être observé qu’indirectement, soit par fluorescence, soit à l’aide de détecteurs spécialisés.

L'ultra-violet

Ultra-violet… A, B ou C

Près de 5 % de l’énergie du Soleil est émise sous forme de rayonnement ultra-violet (UV).

Ces rayons sont classés dans trois catégories en fonction de leur longueur d’onde : les UV-A (400-315 nm), UV-B (315-280 nm) et UV-C (280-100 nm). Pourtant, en raison de leur absorption par la couche d’ozone de l’atmosphère, 99 % de la lumière UV qui atteint la surface de la Terre appartient à la gamme des UV-A. Ces trois types de rayonnements sont classés en fonction de leur activité biologique et de leur pouvoir de pénétration de la peau. Ils correspondent à trois plages de longueurs d’onde. Plus il a une longueur d’onde longue, moins il est nocif (il se rapproche de la lumière visible) mais plus il a un pouvoir de pénétration cutanée important. Quand sa longueur d’onde diminue, il possède plus d’énergie et donc est plus destructeur.

Les UV traversent l’atmosphère même par temps froid ou nuageux. Ils n’ont rien à voir avec la sensation de chaleur procurée par le Soleil, qui est due aux infrarouges. Leur intensité lumineuse est plus importante entre 11 h et 16 h et à haute altitude, car en traversant une plus petite distance dans l’atmosphère, ils ont moins de chances d’être interceptés par des molécules d’ozone.

La quantité d’UV-B augmente d’environ 4 % à tous les 300 m de dénivelé. Les UV sont réfléchis par l’eau (5 %), le sable (20 %), l’herbe (5 %) et surtout la neige (85 %). L’indice UV est une échelle de mesure de l’intensité du rayonnement UV du Soleil, et du risque qu’il représente pour la santé.

Le trou dans la couche d’ozone est ainsi potentiellement dangereux en raison de la nocivité importante des ultra-violets.

L'ultra-violet

© Paul Wright

La couleur Violette

Par défaut

La couleur violetteLe violet est une couleur froide, considérée comme une couleur secondaire (avec le vert et l’orange), car il est composé de deux couleurs primaires (le bleu et le rouge). Sa couleur complémentaire est le jaune.

Usages et symboliques

Cette couleur est la dernière couleur de l’arc-en-ciel, elle se comporte un peu comme une porte ultime, gardant un seuil mystérieux. En ce sens, elle est liée à l’ultime et à la transcendance, c’est pourquoi – de tout temps – elle fut utilisée pour symboliser le monde de la mort, de l’esprit, de la spiritualité et de la religion.

Le violet est souvent considéré comme une couleur désagréable car il évoque également la mélancolie et la solitude.

La couleur violette

© Karim Saari

la suite…