Le temps des vendanges

Par défaut

Je rentre tout juste de mes quatrièmes vendanges. Ce ne seront probablement pas les dernières! J’aime profondément ces journées de dur labeur sous le soleil d’automne, les pieds dans la terre et le nez dans les feuilles de vignes.

Le temps des vendanges

Paradoxalement, elles me ressourcent.

On respire le bon air, on rencontre de nouvelles têtes, on échange le long rangs sans fin pour les dépouiller de leurs fruits. La convivialité s’installe à la pause autour d’un casse-croûte et d’un verre de vin. Unis dans le travail, les vendangeurs deviennent un équipe, soudée et solidaire. On s’aide, on se prête le matériel, on se dépanne d’une cigarette, on se motive, on soigne les petits bobos. La solidarité dépasse les individualismes. On vit rapidement des heures d’humanité que l’on tiendra au chaud dans sa mémoire jusqu’à l’année suivante.

Le temps des vendanges

Vendanger, c’est aussi l’occasion de se poser de nombreuses questions sur la vigne, le vin et le viticulteur.

Entourée de vignerons et du maître de chais, j’ai complété cette année encore ma connaissance de ce métier passionnant qui sent bon le terroir.

En 2016, c’est en Bourgogne que j’ai ainsi pu comprendre auprès de l’équipe du Domaine Bonneau du Martray ce que l’on appelle un Grand cru etcomment planter une parcelle de vignes? J’ai aussi été conviée à participer àma première paulée… 

Vendanges

Précédemment:

Vendanges

Le vin de Porto

Par défaut

Le vin de Porto

Le Porto est un vin muté portugais, produit uniquement dans la région du Haut Douro, à 130 km en amont de la ville éponyme, entre Peso da Régua et la frontière espagnole. La basse vallée du fleuve n’est pas le domaine du vin de Porto mais celui du vinho verde, le climat local ne permettant pas au raisin d’atteindre ici sa pleine maturité.

La vigne est cultivée sur des coteaux schisteux qui reposent sur un sous-sol granitique. La culture est effectuée sur des terrasses accrochées à des falaises abruptes qui se jettent dans la vallée du Douro.

la suite…