Le paulownia

ARTICLE PAULOWNIA

Le pauwlonia

Apicultrice urbaine, j’inventorie la botanique mellifère de Paris pour mieux comprendre la composition de mon miel et les cycles de butinage de mes abeilles.

SCROPHULARIACEAE PAULOWNIA


Nom commun : Paulownia, Arbre d’Anna Pavlowna, Arbre impérial

Nom latin : Paulownia tomentosa

Il fût nommé ainsi par le botaniste P.F Von Siebold (1834) en l’honneur d’Anna Pavlowna – Reine des Pays-Bas, fille de Tsar (et personnage du roman Guerre et paix de Tolstoï) – pour célébrer sa beauté. Cependant, l’arbre est originaire d’Asie. Cette essence est principalement utilisée pour son bois (elle très prisée des Chinois pour la fabrication de sandales traditionnelles, de malles de rangement et peut également servir à fabriquer des skis), pour stabiliser les sols – grâce à son large système racinaire – ou fournir du fourrage, ses feuilles étant très appréciées des ruminants et des porcins notamment. La tradition chinoise associe symboliquement le paulownia au phénix – qui ne peut se poser que sur cet arbre – et à l’Impératrice. Dans certaines régions rurales, la tradition voulait qu’on plante un paulownia à la naissance d’une fille. L’arbre grandissait avec elle. Pour son mariage, son père abattait l’arbre et son bois servait de dot. Au Japon, depuis le 14e siècle, les feuilles de paulownia constituent un des emblèmes destinées à honorer des personnages méritants.

Il pousse naturellement sur les terrains en friches. L’arbre se reproduit facilement par semis. Il est à croissance rapide (en 8 ans, on peut obtenir de très beaux sujets) et tolère une large variété de types de sol. Pour cette raison, il fonctionne écologiquement comme une plante pionnière. Il pousse bien tant qu’il est en plein soleil, mais ne survit pas si des arbres plus grands viennent à le mettre à l’ombre. Il possède un port étalé. Sa croissance est rapide, il mesure de 10 à 20 m de haut, mais garde un tronc court. Le paulownia a la particularité d’être très rustique et supporte donc sans mal le froid, le gel, ainsi que la taille et la pollution.

Il n’est cultivé en France dans les parcs & jardins publics que depuis le courant du 19ème siècle. Il est également très présent dans les paysages urbains d’Amérique du Nord. Les jardiniers l’utilisent en ornement, isolé ou en alignement.

Le paulownia donne ses premières fleurs vers l’âge de huit ans. Durant tout l’hiver, l’arbre impérial porte les boutons floraux apparus dès la fin de l’été. Ils attendent la fin du mois d’avril pour s’ouvrir et laisser s’épanouir, en nombre, de belles fleurs regroupées en longues grappes dressées en bout de branches. Elles apparaissent au printemps, avant le feuillage. Très foisonnantes, de couleur mauve clair, elles sont en forme de trompettes. En dehors de leur aspect très décoratif, elles dégagent des effluves proches de la violette. Les fleurs du paulownia, mellifères, ressemblent par leur morphologie et leur couleur à celles du Catalpa, du Jacaranda ou de la digitale avec lesquelles elles sont souvent confondues.

Pour les distinguer, on peut observer le feuillage caduc du paulownia, de forme allongée, se terminant par un bout pointu. Ses grandes feuilles mesurent de 20 à 30 cm. Elles ont un dessous tomenteux (soyeux), qui lui a donné l’appellation tomentosa. Elles sont de couleur verte au printemps et se teintent de jaune à l’automne.

Un dernier élément qui différencie le paulownia du catalpa et qui lèvera tous les doutes :
les fruits. Ceux de l’arbre impérial ne ressemblent en rien aux longues gousses du catalpa; ce sont des capsules ovoïdes, rigides et de couleur vert à brun, d’environ 4 cm, renfermant plein de petites graines. Les coques peuvent rester sur l’arbre tout l’hiver, même après s’être ouvertes pour libérer les graines.

Le pauwlonia
Fruits du paulownia

Cet arbre élégant, à l’aspect romantique et aux fleurs parfumées est ainsi très recherché comme arbre d’ombrage et d’ornement.

Type : arbre à fleurs – plante mellifère
Floraison : avril-mai

Intérêt pollinifère : moyen (2/5)
Intérêt nectarifère : bon (3/5)
Miel monofloral : non

Où observer des paulownias à Paris? Paulownia

On en trouve plus de 1.400 en centre-ville, principalement en arbres d’alignement (870), dans les parcs & jardins (445) et sur de petites places arborées.

Il existe un paulownia dit remarquable sur la placette rue de Furstemberg (6e arrondissement).

guest
0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
View all comments