Emile Warré

ARTICLE

Emile Warré
L’abbé Warré

 Emile Warré (1867-1951) est né à Grébault-Mesnil. Il mourut à Tours.

Ordonné prêtre à 24 ans dans le Diocèse d’Amiens, il devient curé dans la Somme. En 1916, il quitte les ordres et s’installe en Indre-et-Loire pour se consacrer à l’apiculture.

Il expérimente ainsi de nombreuses ruches (Voirnot, Dadant…) et observe le comportement des abeilles dans la nature. Il en arrive à des conclusions qu’il met en œuvre pour construire sa ruche populaire, aussi appelée ruche Warré. 

L’objectif des recherches de l’Abbé Warré était d’obtenir une ruche offrant aux abeilles un habitat le plus proche possible de ceux construits dans la nature, tout en étant pratique pour l’apiculteur. C’est pourquoi on appelle également cette ruche la ruche écologique.

Sa philosophie? Préférer faire des bénéfices plutôt que des profits et rechercher l’économie à la place de la productivité. La ruche Warré reposait donc sur un faible investissement financier pour sa fabrication et son exploitation. L’Abbé souhaitait que tout un chacun puisse posséder une ruche et récolter du miel sans avoir à s’équiper d’un outillage « lourd ».

Emile Warré

Quelles sont les caractéristiques de la ruche Warré?

La ruche populaire est une ruche divisible dont les dimensions internes sont : 300 mm x 300 mm et 210 mm de hauteur.

Elle est composée :

  • d’un plateau plein,
  • de hausses superposables qui contiennent chacune 8 porte-rayons (dits barrettes) de 9 mm d’épaisseur, 24 mm de largeur et 315 mm de longueur.
  • une ruche populaire à cadres mobiles de 44 litres fut également mise au point, les dimensions intérieures des cadres étaient de 300 mm pour la largeur et 180 mm pour la hauteur.
  • d’une toile enduite avec de la colle de pâte,
  • d’un coussin isolant,
  • d’un toit (plat ou chalet)

Pour diffuser ses travaux, Emile Warré a écrit plusieurs ouvrages, dont le principal est  » l’Apiculture pour tous « . Cet ouvrage de référence apicole expose le pourquoi des dimensions de la ruche populaire, ses plans, sa philosophie et comment soigner les abeilles.


Pour découvrir les autres types de ruches et l’histoire de l’apiculture, je t’invite à consulter les articles sur le Frère Adam, Charles Dadant, Jean-Baptiste Voirnot, Karl Von Fritsch, Saint-Ambroise, Aristée ou Henri Hamet.

guest
0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
View all comments